Cours d'improvisation

Prix :
CHF 50.- par jour,
CHF 200.- pour la semaine complète,
CHF 20.- pour l'atelier jeunesse.
Payables sur place.

◊ Formulaire d'inscription aux cours

Programme des cours

Vendredi 12 août
Église méthodiste
de la Riponne
9:30-17:30
Apprendre à écouter, mémoriser et reproduire
Myriam Clerc
Dimanche 14 août
Institut Ribaupierre
10:30-12:30 et 14:00-16:00
Ateliers Jeunesse : initiation à l’improvisation tonale
Baiju Bhatt et Florian Favre
Mardi 16 août
Église de Villamont
9:30-17:30
Chanter sur le livre et chanter sans livre
Catherine Motuz et Ivo Haun
Mercredi 17 août
Église de Saint-Laurent
10:15-17:30
Gospel blues
Frank Salis et James Andrews
Jeudi 18 août
Église de Saint-Laurent
9:00-17:00
L’improvisation comme outil quotidien
Park Stickney et Violaine Contreras de Haro
Vendredi 19 août
Église Saint-François
9:30-17:30
Improvisation à l’orgue
Eric Lebrun et Marie-Ange Leurent
Samedi 20 août
Manège du Chalet-à-Gobet
9:30-17:30
Musique et chevaux
Davide Monti

Cours d'improvisation


Apprendre à écouter, mémoriser et reproduire

Myriam Clerc
Vendredi 12 août
Église méthodiste de la Riponne
9:30-17:30


Impossible d’improviser sans utiliser ses mémoires : intellectuelle, auditive et gestuelle.
Pendant cette journée, nous essaierons différentes méthodes pour écouter, entendre et reconnaître des intervalles, figures, petites mélodies et rythmes afin de s’en servir comme support dans les improvisations qu’elles nous inspireront.
Tous niveaux, instruments et styles bienvenus.


Ateliers Jeunesse : initiation à l’improvisation tonale

Baiju Bhatt et Florian Favre
Dimanche 14 août
Institut Ribaupierre / École de Musique Lausanne (EML)
10:30-12:30 et 14:00-16:00


Cet atelier te propose de faire tes premiers pas dans le monde joyeux et coloré de l'improvisation tonale, par le biais du rythme et du jeu. Nous t’initierons aux notions de pulsation, de subdivision du temps et de groove, fondamentales pour les musiques actuelles, et exploration des outils de base pour improviser sur une grille d'accords simple. Nous passerons du temps tous ensemble à jouer, improviser avec des consignes claires et de manière plus libre, en apprenant à s'écouter, à se donner la parole, à réagir, sur le modèle de la jam session issue de la tradition du jazz et des musiques populaires.
Ateliers ouvert à tout instrumentiste/chanteur dès 9 ans. Plusieurs ateliers en fonction des niveaux.


Chanter sur le livre et chanter sans livre

Catherine Motuz et Ivo Haun
Mardi 16 août
Église de Villamont
9:30-17:30


Des recherches récentes ont montré que l'improvisation polyphonique était une compétence courante à la Renaissance, pratiquée par les garçons, les filles, les amateurs, les commerçants et les nobles, que l’on pouvait entendre non seulement à l'église mais aussi à la maison, à la taverne, dans les champs, les mines, les étables et même les bains publics. En s'appuyant sur les traités de Guilelmus Monachus, Tomás de Santa María, et sur des sources plus récentes comme Thomas Morley, Ludovico Zacconi et d'autres, cet atelier enseignera diverses manières d'improviser la polyphonie à deux, trois et quatre parties. Certaines de ces techniques impliquent une mélodie préexistante, notamment les formules basées sur des sixtes ou des tierces parallèles (fauxbourdon, gymel), ainsi que l'improvisation "libre" sur un cantus firmus (c'est-à-dire "chanter sur le livre" ou "déchant"). D'autres, comme les canons à 2 ou 3 parties, peuvent être nouvellement composés ou utiliser une mélodie existante. Nous enseignerons également les techniques de base pour lire et indiquer les lignes musicales en utilisant la main guidonienne.

Nous donnerons également un aperçu de l'utilisation historique de l'improvisation polyphonique et de la façon dont elle a pu être comprise dans la société de la Renaissance - une société dont les concepts d'imagination, de créativité et de mémoire sont très différents des nôtres. En dépit de son omniprésence et de son accessibilité, les efforts visant à faire revivre la pratique du contrepoint improvisé ont été freinés par les méthodes modernes d'enseignement fondées sur des règles abstraites qui, soit ne disent pas au contrapuntiste tout ce qu'il ne peut pas faire, soit présentent les options de ce qu'il peut faire de façon si abstraite qu'elles exigent un niveau de calcul mental peu pratique dans les situations de performance. En revanche, les livres de la Renaissance et du Moyen Âge destinés à l'enseignement des enfants de chœur contenaient des multitudes d'exemples de motifs contrapuntiques simples note contre note à mémoriser comme des tables de multiplication. Nous allons introduire toutes ces idées dans mon enseignement de manière tangible, en fournissant aux étudiants les premiers motifs simples basés sur ceux du Liber de Arte Contrapuncti de Johannes Tinctoris (1477), et en démontrant comment ceux-ci suffisent à construire un court contrepoint sur une mélodie donnée.


Gospel blues

Frank Salis et James Andrews
Mercredi 17 août
Église de Saint-Laurent
10:15-17:30


Frank Salis et James Andrews aborderont l’histoire des spirituals et du gospel. Andrews, natif de la Nouvelle Orléans, expliquera l’approche de cette musique avec le feeling de sa ville et prendra en charge les chanteur.se.s, trompettistes et autres instruments mélodiques. Frank abordera la technique d’accompagnement à l’orgue Hammond dans l’esprit du gospel New Orleans.


L’improvisation comme outil quotidien

Park Stickney et Violaine Contreras de Haro
Jeudi 18 août
Église de Saint-Laurent
9:00-17:00


L’improvisation peut servir comme outil, ou trousse à outils, du quotidien pour apprendre une pièce plus efficacement, surmonter des problèmes ou encore pour aider à la mémorisation.
Les participants peuvent arriver avec un morceau sur lequel ils rencontrent des difficultés.
Des pistes seront proposées par les professeurs afin d’explorer et de résoudre ces difficultés au travers de l’improvisation.
Ce cours s’adresse à tout type d’instruments.


Improvisation à l’orgue

Eric Lebrun et Marie-Ange Leurent
Vendredi 19 août
Église Saint-François
9:30-17:30


Marie-Ange Leurent et Eric Lebrun vous proposent de pratiquer, et peut-être découvrir, l’improvisation à l’orgue en duo, aussi bien en dialogue à deux orgues qu’à quatre mains et pieds sur un seul. Le cours explorera des formes anciennes telles que des danses, des variations sur un choral ou sur une chanson populaire dans les styles baroque et classique, puis traitera de styles postérieurs avec des poèmes sonores sur une trame harmonique, exploration de différents modes et des improvisations plus libres.


Musique et chevaux

Davide Monti
Samedi 20 août
Manège du Chalet-à-Gobet
9:30-17:30


N’est-il pas passionnant de voir un cheval bouger au son d'un instrument de musique ?
Cette master class réunit trois partenaires d'une manière tout à fait unique : Chevaux, cavalier.ère.s et musicien.ne.s sont invités à trouver des stratégies pour communiquer ensemble en utilisant leurs qualités spécifiques. En effet, chaque geste et chaque son a une signification. Lorsque les trois partenaires en sont conscients, ils peuvent communiquer et façonner leurs actions en conséquence.
Par le biais d'exercices spécifiques, les participant.e.s sont invité.e.s à découvrir des univers différents, puis à façonner et créer ensemble une chorégraphie commune.

Ce cours s’adresse à des musicien.ne.s et à des cavalier.ère.s avec leur propre cheval.
30.- en plus pour les cavalier.ère.s externes au manège du Chalet-à-Gobet.


www.helicona.it


Les musiciens

Myriam Clerc est convaincue depuis toujours par l’importance d’apprendre la musique par l’oreille avant d’apprendre à la lire. Elle a terminé – à 56 ans - sa 4ème année d’études pour l’obtention d’un certificat non-professionnel d’improvisation aux claviers au conservatoire de Fribourg avec Jean-Louis Feiertag. Elle avait déjà suivi plusieurs semaines de stages d’improvisation à l’orgue avec Rudi Lutz, Emmanuel Le Divellec, Tobias Willi et Thierry Escaich. Elle a présidé le fmil pendant 7 années avec grand plaisir.
Baiju Bhatt - Violon, étudie le violon classique puis jazz au conservatoire de Lausanne, avant de se perfectionner avec des artistes tels que Didier Lockwood, Jean-Luc Ponty, ainsi qu’avec des musiciens d’inde, son pays d’origine. Fondateur de plusieurs ensembles, dont « Red Sun » un quintette à la croisée du jazz, du rock et des musiques du monde, il parcourt les scènes du monde entier, de New York à Téhéran. Professeur dans diverses écoles de la région lausannoise, il dirige l’ensemble Ministrings du conservatoire de Lausanne, réunissant d’ambitieux jeunes musiciens.
Florian Favre - Piano, né en 1986 à Fribourg, étudie le piano jazz tout d’abord avec Richard Pizzorno, puis à la Swiss Jazz School à Berne avec entre autres Thierry Lang et Frank Sikora. Il n’a jamais voulu jouer qu’un seul style musical... aussi bien à l’aise en solo, en trio qu’en accompagnant des artistes de renoms tels que Kutti Mc ou Stefan Eicher. Il sort plusieurs disques, notamment « Rêve de gosse » mêlant le jazz et le rap. Plus récemment, il s’est replongé dans ses racines fribourgeoises avec son dernier album « Idantitâ », interrogeant ainsi les liens unissant tradition et enjeux contemporains.
Catherine Motuz poursuit une carrière active d'interprète, d'enseignante et de musicologue. Elle est co-directrice de l'ensemble I Fedeli, et a joué et enregistré avec divers ensembles tels que le Concerto Palatino, Abendmusiken Basel, the English Cornetts & Sackbut Ensemble, ¡Sacabuche!, les orchestres baroque d'Amsterdam et de Freiburg, et le Bach Collegium Japan. Elle s'est produite en tant que soliste au Midsommer Barock Festival de Copenhague, ainsi qu'en Autriche et en Suisse avec le contre-ténor Alex Potter. Catherine a enseigné à l'Université McGill, et au Royal Conservatoire of the Hague et est actuellement professeur de trombone historique à la Schola Cantorum Basiliensis. Originaire d'Ottawa, Canada, Catherine Motuz a étudié le trombone historique avec Charles Toet à la Schola Cantorum Basiliensis de 2004 à 2007.  En tant que chercheuse, elle se consacre principalement à la pédagogie historique de l'improvisation et aux conceptions de l'expression et de l'esthétique musicales au 16e siècle.
Ivo Haun a grandi au Brésil, où il a reçu ses premières leçons de guitare et de chant. Il vit à Bâle depuis 2010 et a terminé son master avec Gerd Türk à la Schola Cantorum Basiliensis en 2015. En tant que soliste et chanteur d'ensemble, Ivo travaille régulièrement avec des ensembles tels que La Cetra, La Morra, Thélème, Basler Madrigalisten et I Fedeli. Les principaux intérêts de l'artiste, qui joue également du luth de la Renaissance, sont l'art du chant virtuose de la Renaissance et du début du baroque, les pratiques d'improvisation, le lien entre la rhétorique et la musique et l'exécution de musique du 14ème au 17ème siècle - si possible à partir de la notation originale.
Frank Salis est un artiste suisse aussi bien à l’aise à l'orgue Hammond, au piano qu’à la guitare. Ce musicien passionné a rencontré et fréquenté́ , ces dernières années, de nombreux musiciens de La Nouvelle-Orléans, par l'intermédiaire du promoteur Nicolas Gilliet. C’est dans cette ville qu’il enregistre un album intitulé "Frank Salis Meets Michael Watson". Son deuxième album sortira bientôt avec de nouveaux invités spéciaux tels que John Boutté, Andres Osborne et bien d'autres.
James Andrews, surnommé "Satchmo of the Ghetto", est né en 1969 dans une famille de musiciens ; il est le neveu du célèbre Jesse Hill (l'un des premiers grands chanteurs du style R&B), le frère aîné́ et mentor de "Trombone Shorty" et le cousin de Glen David Andrews. Ayant grandi dans le quartier de Tremé, James a fait partie de la scène musicale du Big Easy dès son plus jeune âge, jouant dans plusieurs Brass Bands (Tremé, Young Olympia, New Birth), la formation de Danny Barker, avant de monter son propre groupe, les Crescent City Allstars, avec lesquels il a enregistré, entre autres, l'album Satchmo of the Ghetto, produit par Allen Toussaint et avec Dr. John. Andrews a également joué son propre rôle dans trois épisodes de la série à succès de HBO "Treme".
Bien qu’il déclare que ce n’était pas dans ses intentions de galopin de dix ans d’arpenter le monde comme harpiste de jazz, c’est pourtant bien à cet âge-là que Park Stickney s’est embarqué dans cette voie en participant au premier concours de Jazz and Pop Harp Festival. Depuis lors, il est non seulement devenu membre du corps enseignant de ce festival, mais il a aussi terminé ses études de musique à la Julliard School de New York et a joué à travers toute l’Europe, l’Asie et les Etats-Unis, passant avec une aisance incroyable du jazz au classique, ou encore au rock. C’est cependant en virtuose de la harpe jazz que Park parcourt le monde avec une jubilation contagieuse.
Flûtiste tombée petite dans la marmite de la musique, Violaine Contreras de Haro n’a jamais cessé de… souffler dans ses multiples flûtes avec lesquelles elle jongle et colore la musique. Sautant à pieds joints dans différents styles (classiques, contemporains, jazz, irlandais), elle aime raconter des histoires avec les sons qu’elle module à sa façon. Après des études aux Conservatoires de Strasbourg, Lyon et Lausanne, elle pose ses valises en Suisse où elle exerce son métier d’enseignante au Conservatoire de Lausanne et de musicienne dans divers ensembles et projets, toujours avec passion.
Marie-Ange Leurent & Eric Lebrun ont été élèves de Gaston Litaize et ont étudié au Conservatoire de Paris dont ils sortent tous deux avec un premier prix d’orgue dans la classe de Michel Chapuis. Ils forment ensemble un duo réputé et ont effectué de nombreux enregistrements, notamment à quatre mains et pieds. Ils participent activement à la création de nouvelles œuvres puisqu’ils sont régulièrement dédicataires de compositions contemporaines.
Davide Monti - violon, est un musicien internationalement reconnu. En tant que premier violon et soliste, il collabore avec de nombreux ensembles et artistes à travers l’Europe. Il enregistre plusieurs CD, notamment avec sa femme, la harpiste Maria Christina Cleary, autour des musiques de Spohr et Uccelini. Depuis de nombreuses années, Davide développe ses qualités d’improvisateur, non seulement dans différents styles musicaux mais également en parallèle à d’autres formes d’art, comme l’équitation, la danse, l’escrime ou le théâtre. C’est dans ce sens qu’il fonde en 2015 le projet Helicona, qui enseigne et mène des travaux de recherches sur l’improvisation musicale dans une perspective pluridisciplinaire.

Inscription

◊ Formulaire d'inscription aux cours

Informations

Lieux

Église / Chapelle Méthodiste de la Riponne
Place de la Riponne 7
Plan Googlemap

Église de Villamont
Avenue de Villamont 13
Plan Googlemap

Église Saint-François
Plan Googlemap

Église Saint-Laurent
Plan Googlemap

Institut Ribaupierre / École de Musique Lausanne (EML)
Avenue Georgette 5
Plan Googlemap

Manège du Chalet-à-Gobet
Plan Googlemap


Logement

Il est conseillé de réserver son logement à l'avance car la période est chargée : www.lausanne-tourisme.ch