Musiciens

Retrouvez ci-dessous la liste complète de tous les musiciens ayant participés au festival.

3+3 est une création de Jérôme Berney autour du Trio en la mineur de Maurice Ravel, création qui réunit deux trios, l’un classique, l’autre jazz. Le chef-d’oeuvre de Ravel est joué intégralement, mais interrompu par six « Irruptions » de Berney, laissant une large place à l’improvisation. Plutôt que d’une fusion, il s’agit donc d’une sorte de dialogue entre deux univers. Les musiciens sont : Virginie Falquet (piano), Anne-Frédérique Léchaire (violon) et Joel Marosi (violoncelle), ainsi que Yannick Délez (piano), Fabien Sevilla (contrebasse) et Jérôme Berney (batterie).
Adrien Pièce est né en 1988. Il a étudié l’orgue et le clavecin avec Pierre-Alain Clerc, Jovanka Marville, Andrea Marcon, Lorenzo Ghielmi et Jörg-Andreas Bötticher. Il a été l’élève de Rudolf Lutz pour l’improvisation. Il a été particulièrement marqué par l’enseignement de Michel Bignens pour la musique d’orgue d’avant 1630. Il collabore avec plusieurs ensembles de musique ancienne (Ensemble Sweelinck de Genève, Voces Suaves, La Notte).
Alexander Weimann a étudié l’orgue, la musique d’église, la musicologie et le jazz. Il a enseigné la théorie musicale à la Musikhochschule de Munich, et est professeur invité à l’Université Lunds à Malmo (Suède). Il joue avec des ensembles comme Le Nuove Musiche, Teatro Lirico, Tragicomedia, l’Ensemble 415, Sol Sol La Sol.
Alexandre Cellier a grandi dans un milieu coloré par les musiques traditionnelles et tziganes que son père a découvertes dans les pays de l'Est. Dès l’âge de quatorze ans, il s’est passionné pour le piano Jazz et l'improvisation. Il a accompli ses études au Conservatoire de Lausanne. Depuis 1982, il joue dans diverses formations et compose pour la danse, le théâtre, les contes et le cinéma.
Andreas Böhlen a étudié la flûte à bec avec Adele Weikelt, Ulrike Petritzki, Günther Höller, Dorothee Oberlinger, Walter van Hauwe, Paul Leenhouts et Susanna Borsch. Il a également étudié le saxophone jazz avec Jasper Blom, Ferdinand Povel, Dick Oatts et Domenic Landolf. Il a été saxophone lead dans le big band Bujazzo. Il a obtenu un Master d'improvisation à la Schola Cantorum de Bâle. Il a fondé les ensembles Theatrum Affectuum, Satyr’s Band, Andreas Böhlen Band et Crank. Il enseigne la flûte à bec à l'Université de Graz.
Annabelle Blanc, danseuse et claveciniste, diplômée de la Schola Cantorum de Bâle, a commencé dès son enfance la danse classique, puis s’est intéressée à la danse contemporaine et à la danse baroque. Elle se produit aujourd'hui dans les Compagnies de Bernd Niedecken (Erato Ensemble Freiburg en Allemagne) et d'Alain Christen (Les Boréades  à Vevey), et comme soliste dans ses propres chorégraphies, où elle aborde la musique et la danse en un tout indissociable. Elle enseigne le clavecin et  la danse baroque dans différents cadres (écoles de musique, milieux scolaires, stages, académies…).
Antoine Auberson a étudié le saxophone classique au Conservatoire de Bâle avec Yvan Roth. Il a participé à la création de l'EJMA à Lausanne. Il compose de la musique pour le théâtre, le cinéma, pour orchestre, fanfare et choeur. Privilégiant les musiques acoustiques, il oriente ses créations dans le sens d'une fusion stylistique, s'inspirant de mélodies yiddish, bulgares ou irlandaises.
Aurélie Tropez a abordé la musique par la clarinette dans le cadre familial et au Conservatoire de Nice (Médaille d’or en saxophone classique), avant de poursuivre ses études dans le domaine du jazz. Parallèlement, s’est formé l’orchestre familial de jazz Nouvelle-Orléans, les Jazzticots avec lequel elle a participé à de nombreux concours, concerts et festivals. Actuellement, elle se produit occasionnellement en tant qu’invitée dans diverses formations. Elle fait partie de divers orchestres avec lesquels elle a enregistré plusieurs albums.
Bänz Oester est l’un des bassistes les plus sollicités sur la scène jazz européenne. Il est fortement loué pour sa sonorité chaleureuse, naturelle et sensible ainsi que pour la clairvoyance de ses lignes mélodiques. Baenz Oester est l’un des grands rebelles romantiques du jazz contemporain: il voue une admiration sans failles à la tradition, mais explore également l’inconnu avec bonheur.
Barnabé Janin enseigne les langages musicaux Renaissance et baroque (du XVe au XVIIIe siècles) au C.N.S.M.D. de Lyon, où, à la suite de Jean-Yves Haymoz, il a développé, en parallèle de l’étude du contrepoint écrit, la pratique du contrepoint improvisé, vocal et instrumental. Membre de l’ensemble Obsidienne depuis 1995, il s’y fait tour à tour chanteur, vièliste (vièle à bras), improvisateur ou arrangeur, principalement dans les répertoires médiéval et Renaissance. Il pratique l’improvisation médiévale et Renaissance dans les ensembles Obsidienne, Le Chant sur le Livre et Coclico.
Benjamin Righetti est l’organiste titulaire de Saint-François à Lausanne et du Kultur-Casino à Berne, et professeur d’orgue au Conservatoire et à la Haute École de Musique de Lausanne. Formé en Suisse romande (J.-F. Antonioli, Y. Rechsteiner, F. Delor) et à Toulouse (J. W. Jansen, M. Bouvard), il a été lauréat des concours internationaux de Bruges, Tokyo, Chartes, Freiberg et Paris. Concertiste très actif (déjà plus de 333 concerts donnés à ce jour), ses enregistrements d’oeuvres de J. S. Bach, F. Liszt et C. Franck parus chez K617 ont été tous trois salués par la critique.
Bernard Coudurier enseigne l’orgue au Conservatoire National de Région de Besançon. Spécialiste de musique baroque, il participe à de nombreux concerts et enregistrements, en particulier avec Jean-Yves Haymoz et son ensemble Alternatim.
Bor Zuljan, Né en 1987, est actif dans différents genres musicaux, recherchant une synthèse entre les musiques contemporaines, anciennes, traditionnelles, jazz et improvisées. Il pratique différentes sortes de guitares et d’instruments anciens et traditionnels à cordes pincées tels que les luths, la vihuela, le oud et le tar. Depuis 2011, il est le directeur artistique du festival de musique ancienne Dnevi stare glasbe en Slovénie. En 2012, il fonde avec Domen Marincic le projet dédié à la musique de Giacomo Gorzanis, luthiste et compositeur de la Renaissance. En 2013, l’Institut de Musicologie de la Slovénie publie son édition critique des oeuvres pour luth de ce même compositeur.
Broken Quartet, fruit d'une rencontre entre musiciens d'horizons différents, bouscule les cadres instaurés pour unir un phrasé voluptueux aux intonations jazz avec les sonorités issues des instruments anciens. (William Dongois, cornet à bouquin / Freddy Eichelberger, clavecin / Pierre-Marie Bonafos, saxophone / Jean-Luc Fillon, contrebasse).
Catia Olivia, percussionniste, formée à l’Ecole des percussions de Strasbourg, interprète de musiques nouvelles, elle privilégie les formes du récital, les petites formations et le dialogue avec le théatre et la danse.
Christiane Haymoz a obtenu le Certificat supérieur en chant grégorien auprès de Luca Ricossa au Conservatoire de Genève. Elle est très intéressée par les différents styles d’interprétation du plain-chant et, en particulier, par celui du XVIIème français. Elle aime mettre ses compétences au service de la liturgie et chante entre autres dans l'ensemble vocal Ad Limina.
Christine Frémaux, titulaire d’un DESS, d’un DEA, d’un certificat d’aptitude et d’un diplôme d’état, est directrice de l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de la Communauté d’Agglomération d’Evry-Centre Essonne et chargée de cours à l’Université d’Evry-Val d’Essonne. Ses activités de pianiste, d’auteur, de compositeur et d’arrangeur la sollicitent tant comme partenaire du saxophoniste Pierre-Marie Bonafos dans le duo “Falling Grace” que dans l’écriture de musiques de court-métrages, de documentaires et d’oeuvres pour diverses formations instrumentales.
Christophe Deslignes a étudié à la Schola Cantorum de Bâle. Il enseigne l'organetto, l'orgue, la flûte à bec, la musique d'ensemble et la danse médiévale, notamment à la Fondation Royaumont. Il a joué avec l'ensemble Mala Punica jusqu'en 1998. Avec Thierry Gomar et Carole Matras, il a fondé Millenarium, un ensemble consacré à la musique médiévale et aux musiques du monde.
Claude Gastaldin (groupe SUDHA) est l'auteur de vingt-sept ouvrages consacrés à l'étude du rythme. Il est diplômé du Percussion Institut of Technology de Los Angeles, et de la Bangya Sangeet Parishad de Kolkata. Il a joué notamment avec Scott Henderson, Jeff Berlin, Carl Shroeder, Bob Magnusson, Jim Lacefield, John Humphrey, Joe Pass et Pandit Anindo Chatterjee. Il enseigne entre autres à la Haute Ecole de Musique de Genève et au Centre d’Informations Musicales (C.I.M.) de Paris. Le groupe SUDHA est constitué de Claude Gastaldin et Carolle Galin (batteries) et Lionel Melot (piano).
La Comédie Musicale Improvisée rassemble une quinzaine d'artistes, comédien-improvisateurs et musiciens. Le spectacle sillonne la Suisse romande depuis 2011, avec des participations à des festivals du rire, des événements institutionnels et un engagement très remarqué au Paléo 2015: à chaque fois, ce sont six artistes qui se mettent en quatre pour vous proposer une histoire d'amour de la Rome antique, un road-movie polonais ou une chronique de la France des années 1980. Au choix.
Cyril Regamey a étudié la percussion au Conservatoire de Lausanne et à l’Ecole de Jazz et Musique Actuelle de Lausanne. Agé de vingt-quatre ans, il a déjà joué avec de nombreux musiciens des scènes jazz et classique (Piano Seven, Disfunktion, Orchestre de Chambre de Lausanne, etc.).
Serge Goy dit Dagobert joue d’une trentaine d'instruments: à cordes, à vent, à peau, à bois et en fer pour s'immerger dans des ambiances qui passent du celtique au médiéval, pour finir sur de la musique venue d'ailleurs ou de nulle part. Il est secondé par son fidèle bras droit, Loopy, un lecteur de boucles qui lui permet d'associer ses instruments pour les rendre complices d'une improvisation en les superposant à qui-mieux-mieux.
Dani Pelagatti a étudié l’illustration scientifique à l’école supérieure des beaux arts de Zurich. En parallèle, il a pris des cours d’anches anciennes à la Schola Cantorum Basiliensis avec Katharina Arfken. Il se produit avec différents ensembles (Capilla Flamenca, La Caccia, Gilles Binchois, les haulz et les bas, etc.).
Daniel Ciampolini a travaillé au Conservatoire de Nice, et a été initié à la batterie et au jazz par son père. Il a étudié au CNSM de Paris la percussion, l’analyse et l'harmonie. De 1980 à 2001, il a été soliste à l'Ensemble Intercontemporain. En 1986, il se perfectionne dans la technique du vibraphone. Depuis 2001, il se consacre uniquement au répertoire soliste et au répertoire de chambre et alterne entre musique écrite et musique improvisée.
Daniel Perrin a étudié le piano classique à l’Institut Czerny de Lausanne, le jazz à la Swiss Jazz School de Berne, la composition avec Awer Blue à New-York. Il enseigne le piano, l’harmonie et le contrepoint à l’EJMA et au Conservatoire de Montreux. Il a travaillé l’accordéon en autodidacte, puis la clarinette et le bandonéon. Auteur de nombreux arrangements, il dirige actuellement l’Orchestre Jaune. Il écrit des musiques de scène. de danse de films ainsi que des commandes pour petits et grands orchestres.
David Blunden a étudié l'orgue avec David Rumsey à Sydney jusqu'en 1997. Il étudie actuellement à la Schola Cantorum Basiliensis, l'orgue avec Jean-Claude Zehnder, le clavecin avec Andrea Marcon et l'improvisation avec Rudolf Lutz. Il est organiste-assistant de la Heiliggeistkirche de Bâle.
David Cassan, né en 1989, a étudié (entre autres) avec Pierre Pincemaille et Thierry Escaich. Il est actuellement titulaire de l’orgue de l’église Notre-Dame de Lourdes à Paris. Il a gagné de nombreux prix, et est reconnu comme un des organistes improvisateurs les plus talentueux de sa génération.
David Marteau a fait l’essentiel de ses études au Conservatoire de Musique de Genève, diplôme de piano et Virtuosité à Sion. C’est en autodidacte qu’il a découvert l’improvisation au piano, qui, depuis, est au centre de sa vie musicale. Avec de grands espoirs, il consacre la plus grande partie de son temps à l’enseignement de l’improvisation au Conservatoire de Musique de Genève comme professeur d’harmonie pratique et d’improvisation.
Dirk Börner a étudié le clavecin avec Andreas Staier et Jesper Christensen à la Schola Cantorum de Bâle. Il a enregistré pour les labels Alpha , Harmonia Mundi, Carpe Diem, Astrée-Naïve, K 617 et Raumklang, sur le clavecin comme sur le pianoforte. Il est professeur de clavecin à la Haute Ecole de Musique de Bern et professeur de basse continue, clavecin et improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, et depuis 2014 professeur d'improvisation à la Schola Cantorum de Bâle.
Edoardo Torbianelli a étudié le piano et le clavecin à Trieste. Il s'est perfectionné auprès de Jean Fassina, Jacques de Tiège et Jos van Immerseel. Il a enseigné le piano et la musique de chambre au Conservatoire royal de musique d'Anvers. Depuis 1998, il est professeur de pianoforte à la Schola Cantorum Basiliensis.
Emmanuel Le Divellec a étudié pendant cinq ans la physique et l’astronomie avant de s’orienter définitivement vers la musique. Actuellement, il travaille particulièrement dans le domaine de l’improvisation et de sa pédagogie avec Rudolf Lutz, (professeur à la Schola Cantorum de Bâle,) dont il est l'assistant. Il enseigne l’orgue au Conservatoire de Berne.
L'Ensemble Ad Limina, ensemble vocal féminin, réunit des musiciennes de France et de Suisse. Il bénéficie des conseils artistiques de Daniel Hameline.
L'Ensemble Alternatim a été créé en 1982 par Jean-Yves Haymoz. Il se consacre à la redécouverte du plain-chant du XVIème au XIXème siècles et à son interprétation.  Ses recherches portent notamment sur la vitesse, le rythme et l’ornementation, dans le but de mettre en valeur la variété et la richesse que représentent tous ces répertoires.
L’ensemble Coclico, créé 2014, rassemble des chanteurs professionnels, spécialistes de musique et d'improvisation Renaissance et médiévale. Il fait revivre les polyphonies improvisées du Moyen-Age et de la Renaissance, recréant organums, hymnes, chansons bourguignonnes, motets, psaumes, chansons Renaissance, laudes, carols anglais, etc.
L'ensemble « Il bell' humore », formé en 2011, est constitué de Anne Freitag (flûte traversière renaissance), Ryosuke Sakamoto (luth) et Alice Borciani (soprano). Ces musiciens se sont rencontrés durant leurs études à la Schola Cantorum de Bâle. Ils explorent le répertoire de la Renaissance, et développent des improvisations basées sur une solide connaissance de cette musique et des traités théoriques de l'époque.
Ensemble RenaiDanse Créée en 1997, RenaiDanse est une compagnie spécialisée dans la danse des quinzième et seizième siècles dont la formation varie suivant les projets. Danseurs: Natalie Bräker, Martin Meier et Véronique Daniels. Carles Mas qui dansera et jouera la flûte à 3 trous avec le tambour. L'alta Capella sera de 4 personnes: Johanne Maître, Katharina Andres, Dani Pelagatti et Sergei Yemelyanenkov. La Bassa sera composée de Randall Cook: vièle et Crawford Young: luth.  Guillermo Perez: l'organetto.
Enrico Camponovo est professeur de piano et accompagnateur au Conservatoire de Lausanne. Il enseigne également la didactique pianistique à la Haute Ecole de Musique de Lausanne et anime des ateliers d’improvisation et d’accompagnement de films muets. Depuis 2000, il accompagne régulièrement des films muets à la Cinémathèque Suisse de Lausanne et au Festival International du Film de Locarno.
Erik-Jan van der Hel a étudié le clavecin, l'orgue et la musique d'église avec L.P.A. Pors, Peter van Dijk, Jacques van Oortmerssen, Maurice Pirenne, Anneke Uittenbosch et Stef Tuinstra. Il est cantor/organiste de l’Immanuelkerk à Ermelo (Pays-Bas). Il enseigne l’orgue (littérature, improvisation, musique d’église) au sein de sa propre école.
Les étudiants du département de musique ancienne du CNSMD de Lyon suivent, en troisième année, le cours de Discours Musical dans lequel Jean-Yves Haymoz aborde la rhétorique par l'improvisation. Ils présenteront des improvisations dans les styles de la Renaissance.
Feeling Sound Quartet se compose de quatre musiciens qui se rencontrent pour un voyage entre diverses cultures, chacun apportant son bagage musical et son expérience de vie. Ils ont en commun la passion pour la musique sous toutes ses formes, jouant  entre composition et improvisation et partageant ce moment magique de création au présent devant leur public. Les musiciens sont Igor-Olivier Ezendam (chant harmonique, didgeridoo, guitare, percussions), Marco Trosi (flûtes, orgue), Dargo Raimondi (violoncelle, gimbri) et Manuel Beyeler (tablas, tambour sur cadre).
Ensemble Filigrane Feutrée ou éclatante, la musique de Filigrane se nourrit des musiques traditionnelles oubliées de Suisse Romande : sauteuses, montferrines, noëls… qui dorment dans des greniers, des bibliothèques, ou dans les souvenirs, Filigrane les réveille au gré des envies des musiciens, influencés par leur longue pratique des musiques traditionnelles d’Europe, de l’Irlande aux Balkans. Filigrane est composé de Christiane Rupp (harpes celtiques, percussions), Violaine Contreras (flûtes, cornemuses), Noëlle Reymond (contrebasse, flûtes), Nikita Pfister (hackbrett, accordéons diatoniques).
Francis Vidil est professeur de piano et d'improvisation au Conservatoire de Versailles. Pianiste et organiste, il dirige le Festival de la Haute Vallée de Chevreuse.
François Delor a étudié l'orgue avec Pierre Segond et Marie-Claire Alain. Organiste du temple de la Fusterie et de la cathédrale de Genève, il partage son activité entre ses concerts et son enseignement de l'orgue au Conservatoire de Genève. Dans le domaine de la composition, il produit des œuvres dans un style personnel et également des œuvres-pastiches dans le style des grands maîtres.
Freddy Balta était organiste du Saint-Rédempteur et du Valentin à Lausanne jusqu’en 1999. Il a été accompagnateur d’Yves Montand et de Juliette Gréco à l’accordéon. Il est décédé en 2002.
Freddy Eichelberger est organiste et claveciniste. Il se consacre principalement à la musique de chambre sur instruments anciens et au théâtre musical, notamment avec l'ensemble Les Witches. Son goût croissant pour l'improvisation l'a amené à jouer avec des musiciens de toutes origines, et à enseigner ponctuellement au Festival de Musique Improvisée de Lausanne et dans divers conservatoires. Il co-organise l'intégrale des cantates de Bach en concert à l'Eglise Réformée de la Bastille à Paris.
Gaël Liardon a fondé le FMIL en 1997. Il a notamment étudié et enseigné la théorie de la musique à la Haute Ecole de Musique de Genève. Il compose principalement de la musique liturgique pour orgue et des chansons françaises. Il dirige l'Ensemble Sweelinck de Genève, et écrit actuellement une thèse de doctorat sur les psaumes polyphoniques de Didier Poncet (1611). Son enseignement vise à réintégrer la théorie de la musique dans la pratique, et à permettre aux étudiants de pratiquer la musique comme une langue vivante. Il crée en 2016 l'Ecole de Musique Improvisée de Lausanne.
Gaspard Glaus a étudié le piano à la Swiss Jazz School (Berne) et au Conservatoire de Lausanne. Il a composé des musiques de film et de scène, accompagné des chanteurs (Pascal Auberson, Maurane), joué et composé pendant onze ans pour la formation Piano Seven et pour le Gaspard Glaus Trio (avec Bob Harrison et Olivier Clerc). Il a été responsable de la classe professionnelle de piano de l'Ecole de Jazz et Musique Actuelle à Lausanne, et enseigne aujourd'hui l'harmonie pratique et l'accompagnement au Conservatoire de Lausanne.
Gedeon J. Th. Bodden a étudié le carillon aux écoles belges et hollandaises de carillon. En 1993 il est nommé citycarillonneur d'Amsterdam. En plus des concerts, il reconstitue, construit et maintient des installations de carillons et horloges de beffrois et se spécialise dans l'accord des cloches. Il enseigne la campanologie à l'école hollandaise de carillon.
Georges Gruntz a commencé sa carrière au sein du Newport International Band, puis a joué avec Dexter Gordon, Roland Kirk, Chet Baker, Johnny Griffin, Art Farmer, entre autres. Il a été directeur musical du Schauspielhaus de Zürich de 1970 à 1984, et directeur artistique du Festival de Jazz de Berlin de 1972 à 1994. Il a fondé en 1972 le George Gruntz Concert Jazz Band avec Flavio and Franco Ambrosetti, Daniel Humair et Gérard Lüll.
Gilles Laval vient de l’univers du rock et de l’acousmatique. Il s’est ensuite orianté vers des formes sonores non standardisées. Il pratique aussi l’improvisation en trio et en solo. Parallèlement, il est enseignant à l’école nationale de musique de Villeurbanne et est responsable du département de musiques actuelles amplifiées au CEFEDEM Rhône-Alpes, (centre de formation des enseignants de la musique au diplôme d’état). Détenteur du CA de musiques actuelles amplifiées, il intervient dans de nombreux colloques ou formations au niveau national.
Harald Vogel enseigne l’orgue à la Hochschule für Kunste de Bremen et à la Hochschule für Musik und Theater de Hannover. Il est directeur et fondateur de la Norddeutsche Orgelakademie.
Helena Winkelman est issue d'une famille de musiciens; elle a suivi des études de piano, violon et composition à Lucerne, New York et Bâle. Virtuose, elle a gagné plusieurs grands prix, reçu et honoré plusieurs commandes de compositions. Elle est membre du prestigieux Lucerne Festival Orchestra et premier violon du Lucerne International Music Ensemble. Elle a fondé le groupe The Avalon String Ensemble, une formation Rock/Pop pour laquelle elle écrit toute la musique.
Ian Harrison joue de la chalemie, de la bombarde et du cornet à bouquin. Il a étudié au Royal Conservatory de La Haye, où il est régulièrement invité à enseigner, et à la Schola Cantorum Basiliensis. Il est codirecteur de l'ensemble " The Night Watch " avec William Dongois.
Igor-Olivier Ezendam chanteur, vous emmène à travers le monde, Histoires musicales qui permettent un voyage dans des endroits inattendus. Il s’accompagne avec de nombreux instruments de musique: australiens, japonais, africains, gaéliques, indiens, tibétains, cloches, bols et instruments-jouets. Il pratique l'art de biphonic ou overtone singing, lorsque deux ou plusieurs notes peuvent être entendues en même temps. Il aime aussi improviser et faire rire son public.
Ion Miu est né à Bucarest. Issu d’une dynastie de musiciens, enfant prodige, c’est à quatre ans qu’il fait ses débuts de concertiste. Longtemps membre des orchestres de ses compatriotes, il fonde ensuite sa propre formation. Il est familier des répertoires baroques et classiques.
Jan J. Rainer (guitariste) a joué avec d’innombrables grands musiciens de jazz, comme Stéphane Grappelli, Dizzie Gillespie, Chet Baker. Originaire de Paris, sa carrière musicale le conduit principalement en France, en Irlande et à Bâle.
Jean Duperrex a étudié la biologie, le saxophone et le piano. Il joue dans des formations de jazz, et compose des musiques de films, des comédies musicales et des musiques pour orgue, choeur, orchestre et danse. Depuis vingt ans, il joue avec Alexandre Cellier dans le duo Bricomic.
Jean-François Vaucher commence le piano à l’âge de 11 ans et entreprend l’étude de l’orgue à 15 ans (harmonie, fugue, contrepoint, improvisation, styles et formes). Il reçoit un Premier Prix de Virtuosité l’année où il est nommé organiste titulaire des grandes orgues de l’église Saint-François à Lausanne. Il enseigne à l’Académie d’orgue de Saint-Dié, entreprend en parallèle des études de médecine puis est nommé Professeur des classes supérieures d’orgue au Conservatoire de Lausanne.
Jean-Luc Fillon joue du hautbois, du cor anglais et de la contrebasse. Il est également actif comme chef d'orchestre, compositeur et arrangeur. Il se produit avec de nombreux musiciens et dans de nombreux ensembles, notamment le Jazzogène Orchestra, Coyoakan et Alborada. Il enseigne le jazz et l'improvisation au Conservatoire National de Région de Cergy-Pontoise.
Jean-Luc Ho a étudié la musique au Conservatoire de Paris et avec Blandine Verlet. Il se produit en concert à l'orgue et au clavecin. Il a enregistré des oeuvres de Bach, Couperin, Sweelinck, Byrd... Il est l'un des initiateurs du projet "L'Art de la Fugue" oeuvrant à l'installation et à valorisation d'un orgue historique catalan de 1768 en l'église St Eloi de Fresnes (France).
Jean-Pierre Leguay est organiste des Grandes Orgues de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et enseigne l’orgue et l’improvisation au Conservatoire National de Région de Dijon. Il poursuit une carrière d’organiste-concertiste, de compositeur et d’improvisateur - à l’orgue, au piano et en groupe.
Jean-Yves Haymoz enseigne au Centre de Musique Ancienne de la Haute École de Musique de Genève et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans le domaine de la théorie de la musique ancienne. Il s'intéresse particulièrement à l'improvisation et à la rhétorique. Il est fondateur et directeur de l’ensemble Alternatim (plain-chant baroque) et co-fondateur de l’ensemble Le Chant sur le Livre, qui se consacre à l'improvisation polyphonique dans le style de la Renaissance.
Jermaine Sprosse a étudié l’orgue, le hautbois baroque, le clavecin et le pianoforte avec Mitzi Meyerson, Heide Goertz, Christine Schornsheim et Stefano Demicheli. Il a poursuivi ses études en clavecin, clavicorde et improvisation à la Schola Cantorum (Bâle) avec Jörg-Andreas Bötticher, Rudolf Lutz et Edoardo Torbianelli. Il est accompagnateur officiel de la Schola Cantorum. Il se spécialise dans le répertoire de l’époque galante, surtout la musique des fils de Bach et leur environnement.
John Aram est issu de la Royal Academy of Music de Londres, il a joué avec de nombreux orchestres et big bands de premier plan en Angleterre, il est un sideman sollicité que l’on retrouve aux côtés de Daniel Humair et Scott Stroman dans le sextette Akoya, ainsi que dans le projet Double Jeu Collectif de François Chevrolet, Christian Graf et Yves Massy
Jörg Abbing a étudié l’orgue et l’improvisation avec (entre autres) Gaston Litaize, André Isoir et Naji Hakim. Il est cantor et organiste de l’église luthérienne St Arnual de Saarbrücken. Il est professeur détaché pour l’improvisation à l’Ecole Supérieure de la Saar à Saarbrücken. Il enseigne aussi à l’Institut Episcopal de Musique Sacrée à Speyer.
Jörg-Andreas Bötticher étudie la musique ancienne à la Schola Cantorum Basiliensis, où il obtient des diplômes d´orgue et de clavecin. Ses études de musique d´ensemble et de basse continue l´incitent à approfondir ses connaissances pratiques et théorétique de la basse continue. Organiste à la Predigerkirche de Bâle, il dirige, entre autres activités pédagogiques, depuis 1997 sa propre classe de clavecin à la Schola Cantorum Basiliensis.
Katharina Bäuml a étudié le hautbois moderne à Hanovre, Hambourg et Mannheim, puis le hautbois baroque à Hambourg et Bâle. Elle a fondé la Capella de la Torre, ensemble spécialisé dans le répertoire des XVème et XVIème siècles pour instruments historiques à anches doubles. Elle enseigne les hautbois ancien et moderne, la bombarde et la chalémie à Braunschweig.
Krzysztof Ostrowski consacre une grande partie de son activité de concertiste à l’improvisation. Il l’associe volontiers à d’autres formes d’art, comme la danse ou la peinture. Il travaille également dans la production de films.
La Quinte superfluë est un ensemble de cinq clavecinistes, comme son nom peut déja le suggérer, réunis avant tout par une profonde amitié et accessoirement par le goût de la musique improvisée dans une athmosphère conviviale. Ce nom indique également la prédilection compulsive de certains d'entre eux pour l'intervalle de quinte augmentée célébré à juste titre par nos anciens, et d'autre part le fait que le groupe peut quand même jouer à quatre quand l'un de ses membres n'est pas libre... (Martin Bauer, Freddy Eichelberger, Elisabeth Geiger, Bruno Helstroffer, Sébastien Wonner).
La Triviata présente depuis 2002 des opéras improvisés. Quatre chanteurs et un pianiste composent, écrivent et chantent simultanément, en interaction avec la public, des airs, des duos, des chœurs qui peuvent être comiques, bizarres ou tristes mais sûrement jamais ennuyeux ou prévisibles.
Laurent Bortolotti a appris l'art des claquettes avec Gilbert et Fabrice Martin (Lausanne, Suisse), Barbara Duffy (New York, USA), Rhythm Kaneko (Tokyo, Japon), Heather Cornell (New York, USA), Lane Alexander (Chicago, USA) et Sam Weber (San Francisco, USA). Depuis 2006, grâce au travail d'Inez Cierna (Atelier ET - Lausanne, Suisse) et de Noah Pikes (Roy Hart Theatre - Malérargues, France) il s'est tourné progressivement vers le théâtre, les "processus" utilisés dans le théâtre étant aussi applicables aux claquettes, surtout lorsqu'il s'agit d'improvisation.
Le Chant sur le Livre se consacre à la recherche et à la pédagogie de l'improvisation de la musique polyphonique  vocale du Moyen Âge et de la Renaissance. Ses prestations en concert se font tant à la voix qu'aux instruments sur les répertoires sacrés et profanes. L'ensemble a été fondé à Lausanne par Emmanuel Bonnardot, Jean-Yves Haymoz, Barnabé Janin, Raphaël Picazos, Ludovic Montet et Pierre Funck grâce au Festival de Musique improvisée.
Les Witches sont nées du chaudron de la musique ancienne en 1994 afin de mettre en scène des musiques du XVIIe siècle étroitement liées au théâtre, à la danse et au répertoire traditionnel. Pupitre et partitions sont partis en fumée, les musiciens sont debout autour du virginal, ils privilégient ainsi mémorisation, diminution, improvisation et imagination. (Odile Edouard, violon / Claire Michon, flûtes à bec / Pascale Boquet, luth / Freddy Eichelberger, clavecin).
Lionel Rogg est organiste du Victoria Hall à Genève et professeur d’orgue au Conservatoire Supérieur de la même ville.
Loïc Mallié, compositeur et licencié en droit, a obtenu ses prix au CNSM de Paris où il a travaillé notamment avec Olivier Messiaen. Il a obtenu également trois premiers prix d’improvisation dans des concours internationaux. Ses activités se partagent entre l’enseignement (CNSM de Lyon, de Paris, puis Musikene à San Sebastian), la composition, et l’orgue. Après avoir été cotitulaire de l’orgue de Saint Pierre-de Neuilly, il a été nommé titulaire en 1989 de l’orgue de Saint-Pothin à Lyon.
Malcolm Braff mène une intense activité de pianiste jazz. Le 20 juin 1993, pour le solstice d’été, il a exécuté un concert de piano solo d’une durée de vingt-quatre heures. Il a fondé en 1998 le groupe COMBO, avec Olivier Clerc, Bänz Oester, Matthieu Michel et Yaya Ouattara.
Marcelo Giannini est organiste du temple de Carouge et enseigne l’harmonie pratique et l’improvisation au Conservatoire Supérieur de Genève.
Marco Ferrari étudie la clarinette à Bologne. Il se consacre ensuite aux instruments à vents éthniques et anciens ainsi qu’à la musique médiévale. Avec Salons de musique, il explore des répertoires situés à la frontière entre écriture et tradition orale. Il collabore notamment avec des musiciens de traditions musicales arabes, libanaises, égyptiennes et magrébines.
Marco Trosi a étudié au Conservatoire de Paris et à l’Ecole Nationale de Fresnes. Il est flûtiste dans plusieurs formations de musique classique et contemporaine, mais joue aussi d’autres instruments (Cornemuse gaïta galicienne, Flûte traversière, tambourin etc...). Il interprète divers répertoires pour flûte solo : pièces pour flûte seule de compositeurs du XVème siècle à nos jours et pièces de musique traditionnelle jouées avec 10 flûtes différentes. Il a écrit pour différentes compagnies de théâtre et composé plusieures pièces de musique de chambre.
Markus Schwenkreis a étudié l’orgue et l’improvisation avec Johannes Mayr, Karl Maureen et Jean-Claude Zehnder. Actuellement, il étudie l’improvisation avec Rudolf Lutz à la Schola Cantorum Basiliensis.
Martin Gellrich a une formation de musicien, de pédagogue de la musique et de psychologue. Il joue du piano et du violoncelle. Il enseigne dans plusieurs conservatoires et séminaires de perfectionnement et donne des conférences et des concerts dans différents pays. Ses nombreuses publications témoignent de sa recherche sur les aspects historiques et psychologiques de l’enseignement instrumental.
Matthias Wamser a étudié la musique d’église (orgue, improvisation, direction de chœur et d’orchestre) à Stuttgart, auprès de Werner Jacob (orgue) et Willibald Betzler (improvisation). Actuellement, il se perfectionne à la Schola Cantorum Basiliensis, auprès de Jean-Claude Zehnder (orgue et clavecin) et de Rudolf Lutz (improvisation).
Matthieu Camilleri a étudié le violon baroque auprès de Chiara Banchini à la Schola Cantorum Basiliensis. Il se spécialise ensuite dans l’improvisation historique avec l’organiste Rudolf Lutz : improvisation avec basse (musique de chambre), mais aussi au violon seul dans la tradition baroque du violon polyphonique allemand. Il participe régulièrement à des productions avec Le Concert Spirituel, Le concert d’Astrée, le Parlement de Musique, Concerto Soave ou à l’occasion l’Arpegiatta et essaie de consacrer le meilleur de son énergie à l’improvisation, par des récitals (FMIL, Leipziger Improvisationsfestival, Festival de Lanvellec...) ou par l’enseignement (Masterclass dans divers Conservatoires européens). matthieucamilleri-impro.fr
Michel Bastet est né à Bordeaux en 1953. Adopté depuis de nombreuses années par le public et les musiciens genevois, il fait partie de nombreuses formations de jazz contemporain. Il dirige actuellement les ateliers de piano de l'AMR à Genève.
Michel Bignens étudia la théorie, l’orgue et le clavecin à Lausanne et Genève. Organiste titulaire de plusieurs églises de sa région, il enseigne solfège et contrepoint à Lausanne, donne concerts et cours en Suisse et dans les pays voisins. Il pratique le manicordion (ou clavicorde), l’improvisation et, parfois, la composition. Un de ses centres d’intérêt est constitué par la musique de claviers d’avant 1640 et par les instruments correspondants.
Michel Chapuis est organiste de la Chapelle Royale du château de Versailles. Il enseigne l’orgue au Conservatoire National Supérieur de Paris, et dans différentes académies d’été (St Maximin, Semur-en-Auxois, St Bertrand de Comminges, etc.). Dans sa grande discographie, il a révélé entre autres la musique de Buxtehude et de ses contemporains et prédecesseurs nord-allemands.
Michel Godard est reconnu comme un virtuose du tuba, poursuivant une carrière entre jazz et musique classique. Il est aujourd'hui l'un des plus importants tubistes et serpentistes dans le monde du jazz et des musiques improvisées. C’est en 1979 qu’il a découvert le serpent, ancêtre du tuba, élargissant ainsi son champ d'expression vers la musique ancienne. Depuis 2002, Michel Godard enseigne le serpent au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il donne des Masterclasses un peu partout et compose.
Michel « Nikita » Pfister est psychologue et musicothérapeute. Il joue de l’accordéon diatonique et du hackbrett depuis une trentaine d’années. Spécialisé dans les musiques traditionnelles d’Europe, avec plusieurs incursions dans le monde du baroque et de la musique de théâtre, il joue avec plusieurs ensembles et utilise l’improvisation musicale dans sa pratique de musicothérapeute (avec des personnes dépendantes), comme dans sa pratique instrumentale.
Nicola Cumer a étudié le piano et s’est ensuite intéressé aux claviers historiques qu’il a étudiés à Milan puis à la Schola Cantorum Basiliensis (clavecin, basse continue, improvisation). Il enseigne dans deux instituts de la Musikakademie de Bâle: le clavecin, la basse continue et l'improvisation à la Schola où il est accompagnateur, mais aussi la basse continue à la Musikhochschule comme assistant de Rudolf Lutz. Il est membre du FBI (Forschungsgruppe Basel für Improvisation), association de recherche sur l’improvisation historique, organisant régulièrement des colloques et des concerts à la Schola.
Nigel Clark, guitariste, a joué notamment avec Moya Brennan, Carol Kidd, Jan Akkerman, Philip Catherine, the Scottish Guitar Quartet, Dave Newton et Paul Morgan. Il est membre du trio «Koshka» du violoniste russe Oleg Ponomarev. Il a enregistré plusieurs albums, dont «Worldwide Sound».
Nt2 - C'est quoi ? - "Notre Truc à 2" Deux jongleurs. Autodidactes : Christian et Cynthia. Des amis franco-suisses qui décident de s'allier pour créer un univers qui leur est propre. Spectacles visuels de Jonglerie, intérieur, extérieur, le jour, la nuit. Animations, improvisations, déambulations…
Olivier Clerc a joué dans de nombreuses formations, dont le légendaire BBFC, Malcolm Braff’s Combo et Vince Vonlanthen Paris Connection, et participé à des musiques de scènes, films, théâtre et danse. Points forts de sa discographie: l’album Peace enregistré avec le saxophoniste A. Jaume et le bassiste Ch. Haden, et les dix albums de BBFC.
Orlando Ribar est le premier à recevoir en 1987 le tout nouveau diplôme de batteur en Suisse à la fin de ses études de musique à Saint Gall et Lucerne. Depuis, il n’aura de cesse de jouer sur toutes les scènes avec les plus grands musiciens. Il a la chance de découvrir le métier de comédien avec la comédie musicale Die Patienten de Marco Rima actuellement en tournée suisse.
La Compagnie Outre Mesure est née en 1996 de la rencontre entre Robin Joly & Laurent Tixier. La compagnie réunit musiciens, danseurs, chercheurs et luthiers d'horizons et de parcours différents, afin de diffuser principalement les danses et les musiques anciennes.
Pascal Wintz a étudié le piano jazz et classique à Genève et à Paris. Il travaille comme pianiste indépendant dans le jazz et la musique classique, comme soliste et comme accompagnateur. Il se produit en concerts et dirige une entreprise de spectacle Concert des Cimes. Il est devenu au fil des ans un spécialiste recherché du jazz des années 30 et de la musique de George Gershwin.
Patrice Héral a, depuis longtemps, fait exploser limites et barrières au-delà de la percussion, en s’immergeant dans l’improvisation tous azimuts avec sa voix, son corps, son âme. Michel Godard, Freddy Eichelberger et Patrice Héral : il était inévitable que ces trois-là finissent par se rencontrer et par jouer ensemble avec, comme dénominateurs communs, plaisir, surprise et émotion.
Patrice Moret est bercé par le gospel dès sa plus tendre enfance. Il découvre d'abord la guitare basse puis se dirige vers la contrebasse. On le retrouve au sein de formations funk, classiques et jazz. Il joue avec le trompettiste Matthieu Michel, puis dans l'orchestre de Malcolm Braff Combo. Il multiplie dès lors les collaborations avec notamment Frank Amsalem, Norbert Pfamatter, Yaya Ouattara, Cyrille Bugnon, Eric Legnini, Laurent Coq, Philippe Soirat.
Paul Goussot a étudié le clavecin, l'orgue et l'improvisation à Paris. Il est organiste titulaire de l’orgue Dom Bedos de l’ancienne abbatiale Ste-Croix de Bordeaux et professeur d'orgue du Conservatoire de Rueil-Malmaison. Il improvise des accompagnements de films muets au Musée d'Orsay à Paris et à la Cinémathèque Française. Il anime régulièrement des académies et des master classes en France et à l’étranger. Il est lauréat de nombreux concours internationaux en orgue et en improvisation (Bruges, Saint-Maurice, Luxembourg, St-Albans, Haarlem).
Peter van Dijk a étudié l’orgue, la musique d’église et la musicologie à Utrecht, et le clavecin à Amsterdam. Il donne de nombreux concerts, notamment d’improvisation. Il rédige et édite de nombreuses publications concernant la rhétorique musicale, la facture d'orgue et l’exécution musicale, et produit des émissions radiophoniques et des enregistrements. Il participe à de nombreux projets de construction et de restauration d’orgues.
Peter Waters a étudié le piano avec Rolland May et Clemens Leske à Adelaïde, avec Peter Wallfisch à Londres. Il se produit avec de nombreux orchestres dans l'interprétation de concertos, de Mozart à Schnittke. Il est membre du Collegium Novum Zürich, des Swiss Chamber Soloists, et du Treya Quartet (avec Paolo Fresu, Gilbert Paeffgen et Tony Overwater).
Philippe Despont, organiste et claveciniste, étudie le domaine des répertoires du XVIIème siècle (basse continue, improvisation, musique vocale), collabore avec plusieurs ensembles et travaille aussi le jazz au piano.
Pierre-Alain Clerc est organiste des Eglises St-Laurent et St-Paul à Lausanne. Il enseigne l’orgue au Conservatoire de Lausanne, et le clavecin et la basse continue au Centre de Musique Ancienne à Genève. Il partage ses activités entre la musique et le théâtre, et réunit ces deux arts en étudiant la rhétorique musicale.
Pierre-François Massy est contrebassiste solo de l'Orchestre de Chambre de Genève. Il est leader et compositeur du sextet Rosetta, membre du Pierre Favre's European Chamber Ensemble, de Le MÊM(e) Trio, etc. Il est co-responsable de la scène du jazz contemporain du Festival de la Cité à Lausanne, et enseigne depuis sa création à l'Ecole de Jazz et Musique Actuelle (EJMA) de Lausanne.
Pierre-Luc Vallet a commencé sa carrière de pianiste au Brésil, où il a participé à l’enregistrement d’une quinzaine de disques pendant quatre ans. De retour en Suisse en 1990, il joue dans de nombreuses formations, notamment Piano Seven depuis 1995. Il a formé son propre trio en 1996 au sein duquel il joue de l’orgue Hammond.
Pierre-Marie Bonafos est saxophoniste, clarinettiste, compositeur et arrangeur. Titulaire du certificat d’aptitude et des diplômes d’état de professeur de saxophone et de jazz, il enseigne ces deux disciplines à l’Ecole Nationale de Musique de Gennevilliers en région parisienne. Ses 1er prix des concours internationaux de jazz de Vienne, Sorgues, Jazz Valley et “Jazz et Polar” lui ont permis de multiplier les rencontres musicales que ce soit sur le plan stylistique ou sur l’originalité des formations (du Duo au Big band).
Pierre Pincemaille fit de brillantes études au CNSM de Paris (Premiers Prix d’Harmonie, de Contrepoint, de Fugue, d’Orgue-Interprétation, et d’Orgue-Improvisation), Il a aussi remporté cinq premiers prix de Concours Internationaux. Il est organiste titulaire de la Cathédrale Saint-Denis à Paris. Son prodigieux talent d’improvisateur lui vaut immanquablement l’ovation du public à la fin de chacun de ses récitals. Il est Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Rogério Gonçalves joue du basson baroque et classique, de la chalemie, du dulcian et des percussions médiévales. Il participe à de nombreux ensembles de Suisse, de France, d’Allemagne, d’Italie et de République Tchèque. Il dirige l'ensemble A Corte Musical. Il a enseigné comme professeur invité au Festival de Música de Londrina au Brésil, son pays natal.
Roy Percy, contrebassiste, joue dans des groupes de style New Orleans, Swing, Big Band. Il a joué notamment avec Duke Heitger, George Washingmachine, Evan Christopher, Bob Barnard et Marty Grosz. Il joue aussi de la musique écossaise, du Rock-a-Billy et des chansons d'amour italiennes.
Rudolf Lutz est organiste de l’église St-Laurent de St-Gall, chef du Chœur Bach et du Kammerensemble de la même ville. Il enseigne actuellement la basse continue et l’improvisation à la Schola Cantorum de Bâle. Il mène aussi une carrière internationale de concertiste. A côté de cela, il est souvent appelé à diriger des stages d’improvisation. Son éventail musical va de la polyphonie ancienne au jazz, en passant par Bach et Mozart. Il est unanimement reconnu comme un maître dans l’art de l’improvisation, qu’il domine dans une multitude de styles, des plus savants aux plus récréatifs.
Rudolf Meyer fut organiste de la Stadtkirche de Winterthur et fut professeur d’orgue, d'improvisation et de musique de chambre au Conservatoire de Winterthur et à la Musikhochschule de Köln. Il compose également de la musique religieuse et profane pour diverses formations.
Samuel Rohrer fait partie de ces jeunes instrumentistes de formation classique et jazz qui développent un talent pour la composition. Après avoir accompagné Susanne Abbuehl et joué dans de nombreux trios, tel celui de Patrick Muller qui l'a révélé dans notre région, Samuel Rohrer s'est établi à Berlin.
Shashank, né en 1978, a commencé une carrière internationale de flûtiste à l’âge de onze ans. Il a été initié à la musique indienne classique par T.R. Mahalingam et Palghat K.V. Narayana Swamy, entre autres. Il a été le plus jeune musicien du siècle à être invité à jouer le prestigieux concert de «sadas», le premier janvier 1991 à l’Académie de Musique de Madras. Son talent et les innovations techniques qu’il a apportées ont été salués dans le monde entier.
Stephan Legée a fait ses études dans les classes de Amédé Grivillers et Gilles Millières. Son activité musicale s'articule principalement autour de la musique ancienne (il joue avec Jordi Savall, William Christie, « Les Saqueboutiers de Toulouse », « La Fenice », René Jacobs, Fabio Biondi…), la pédagogie (il enseigne au C.N.R de Saint Maur) et la musique contemporaine. Il est trombone Solo de l'Orchestre des « Concerts Colonne ».
The Night Watch est un ensemble animé conjointement par Ian Harrison et William Dongois. Il rassemble des musiciens qui se sont réappropriés les techniques et le répertoire des bandes d’instruments de la fin de la Renaissance : ils jouent et improvisent sur les danses, les airs, madrigaux et motets en vogue à cette époque, sans oublier les « standards » d’improvisation que sont les basses obstinées, passe mezzi, folia, canario etc. (William Dongois, Ian Harrison, Stephan Legée et Dani Pelagatti).
Thomas Leininger a étudié le piano, le pianoforte, le clavecin, l'orgue, la basse continue et l'improvisation à Mainz, puis à la Schola Cantorum (Bâle). Il a écrit une thèse sur les opéras de Cavalli et a réalisé la première édition de l'opéra "la Rosinda". Depuis lors, il travaille sur la reconstructions d'opéras incomplets, et réalise des compositions dans le style ancien. Avec le flûtiste et luthiste Sven Schwannberger, il a fondé l'ensemble "Il Vero Modo".
Thomas Ospital, né en 1990, a étudié l'improvisation au CNSM de Paris avec Thierry Escaich, Philippe Lefebvre et Jean-François Zygel. En 2012, il fût pendant six mois «young artist in residence» à la Cathédrale Saint Louis King of France de La Nouvelle Orléans aux Etats Unis. Lauréat de nombreux prix, il est organiste titulaire du nouvel orgue Dominique Thomas de l’église Saint-Vincent de Ciboure. En 2015, il a été nommé titulaire à l'église St-Eustache de Paris. Il est fréquemment invité à se produire en Europe et s’est déjà fait entendre en France, en Espagne, en Allemagne, en Hollande, en Grèce, en Finlande, en Suisse, en Russie et aux Etats-Unis.
Tim Kliphuis a étudié le violon à Amsterdam. Il a joué notamment avec Angelo Debarre, Martin Taylor, The Rosenberg Trio, Paulus Schäfer, Richard Galliano, Frankie Gavin et Charlie McKerron. Il est reconnu comme un des meilleurs spécialistes actuels du style de Stéphane Grappelli, et est l'auteur des livres didactiques "Stéphane Grappelli Gypsy Jazz Violin" (Mel Bay) et "Grappelli Licks" (Lowland Publications).
Time Wave les ondes du temps – est né en 1998 de la réunion d’une famille danoise de musiciens qui couvrent quatre siècles de musique et d’instruments d’une combinaison inédite: Mikkel Nordsø (guitare / compositeur) et son frère Klavs Nordsø (percussion), leur cousine Tine Rehling (harpe), et son père Jesper Christensen (clavecin). Toccate, jazz/rock, sonates, flamenco, récitatifs, passacailles, improvisation ou composition…
Timea Nagy a étudié la flûte à bec avec Pedro Memelsdorff et le cornet à bouquin avec William Dongois. Elle a collaboré et enregistré avec de nombreux formations de musique ancienne et contemporaine.
Trias occupe une place résolument à part dans le paysage jazzistique actuel. Ce trio est constitué par ses fondateurs, le pianiste Jean-Marie Averseng, le bassiste Laurent David et le batteur Christophe Calvet. Il a réalisé quatre enregistrements. Les compositions font toujours la part belle aux échanges vigoureux autour d’un jazz acoustique racé et intelligent (sans jamais verser dans l’intellectuel), ponctué de clins d’oeil be-bop, d’effluves latines, et de courses aux tempi haletants. Les fans de Brad Mehldau peuvent se réjouir de trouver en Averseng le même élan romantique, le même goût prononcé pour le décloisonnement des genres et pour l’improvisation.
Le Trio Fourteen Strings s’inscrit dans la tradition du trio de jazz avec violon, qui a été illustré principalement par Stéphane Grapelli et Joe Venuti. Il apporte une innovation avec l’utilisation du violon alto, dont la sonorité plus ample et légèrement mélancolique s’adapte très bien aux ballades et aux pièces modales (Volker Biesenbender, violon / Jan L. Rainer, guitare / Wolfgang Fernow, contrebasse).
Le Trio Improv’iste est un concert-spectacle qui explore les possibilités rythmiques des claquettes de Laurent Bortolotti comme instrument de percussion dans le jazz. Il s'articule autour d'un noyau de contrebasse et claquettes et invite à chaque concert un instrument mélodique ou harmonique différent (piano, saxophone, guitare, chant, clarinette, etc...) avec parfois un invité supplémentaire.
Tune X se lit comme tune ou beings in tune (être dans le ton, dans l’ambiance. Le X est pour l'expérience variée des structures musicales et des espaces libres pour des déclarations individuelles et des dialogues spontanés. Remo Crivelli et Marc Ramser forment la base de l’ensemble qui peut s’agrandir par exemple avec Nikita Pfister.
Valentin Villard, a étudié la composition à la Haute Ecole de Musique de Genève, et au Conservatoire d'Amsterdam. Il compose pour chœur, orchestre, orgue, ballet, etc. et enseigne la composition et l'orchestration. Il a été désigné pour être l’un des trois compositeurs de la Fête des Vignerons en 2019.
Vincent Dubois a étudié au Conservatoire d'Angers où il obtint la médaille d'or à l'unanimité du jury. Après une médaille d'or de piano au Conservatoire de Rennes, il a remporté plusieurs premiers prix : d’orgue, d'harmonie, d'improvisation, de contrepoint ainsi que la Médaille d'or "récital" du concours international d'orgue de Calgary et le Grand Prix du concours international d'orgue de la ville de Toulouse. Il est professeur d'écriture au Conservatoire d'Angers ainsi que titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Soissons.
Vincent Thévenaz est professeur d’orgue et d’improvisation à la Haute Ecole de Musique de Genève, organiste titulaire à Chêne (Genève) et carillonneur de la Cathédrale St-Pierre de Genève. Il pratique également des instruments cousins (harmonium, carillon, orgue de cinéma, orgue Hammond, claviers de toute sorte). Passionné d’improvisation, il la cultive tant à l’orgue qu’au piano, au concert ou pour accompagner des films muets.
Volker Biesenbender a étudié le violon avec Yehudi Menuhin et Rami Shevilov. Il se produit en soliste avec des orchestres réputés, se passionne pour les musiques extra-européennes, le jazz, la musique tzigane. Il enseigne la musique de chambre et l'improvisation au conservatoire de Zurich-Winterthur, et donne des conférences sur la pédagogie à travers le monde.
Volny Hostiou débute l’étude du tuba à l’âge de 7 ans à Quimper. Après un premier prix de saxhorn à Paris, il enseigne cet instrument et le tuba à Rouen. Parallèlement, il se penche sur l’étude du serpent, ancêtre du tuba, qu’il travaille avec Michel Godard puis Jean Tubery. Il obtient un nouveau diplôme de musique ancienne au CNR de Paris au serpent et à la basse de cornet à bouquin. Afin de développer l’usage du serpent et d’en améliorer la connaissance, il a poursuivi des recherches organologiques et musicales sur ce sujet et obtenu une Maîtrise puis un Diplôme de Musicologie. Il se produit régulièrement et enregistre avec divers ensembles de musique ancienne, poursuivant de nombreux projets en lien avec le Musée de la Musique de Paris. Depuis 2005 il collabore avec le baryton Mario Hacquard pour développer la pratique du plain-chant monodique accompagné au serpent, projet gravé sur cd en 2006.
William Dongois : après ses études de trompette au Conservatoire de Paris, s’est passionné pour le répertoire musical des XVIème et XVIIème siècles et pour le cornet à bouquin. Il a poursuivi sa formation à la Schola Cantorum Basiliensis. Parallèlement à une intense activité de soliste, tant au concert que par le disque (notamment avec Le Concert brisé, l’ensemble qu’il a fondé et qu’il dirige), il enseigne le cornet et l'improvisation au Conservatoire de Genève et au CNSM de Lyon.
William Porter a enseigné l’orgue, l'improvisation, la théorie musicale et l’histoire de la musique au New England Conservatory of Music de Boston, à l'université McGill (Montréal) et à la Eastman School of Music (Rochester) . Il a enseigné également dans divers festivals, comme la Norddeutsche Orgelakademie, l’Académie Internationale d’Orgue de Göteborg, entre autres. Il est co-fondateur de deux ensembles de musique baroque: Affetti Musicali et Musica Poetica.
Wolfgang Fernow a étudié la contrebasse avec Wolfgang Stert et Fernando Grillo. Il écrit et improvise des musiques de films et de théâtre, joue dans des orchestres classiques et dans diverses formations jazz et ethno comme Whisper Hot, Two Duos, Uhuru’s Afro Music et Muneer Abdul Fatah.
Yannick Delez pianiste, compositeur suisse, musicien autodidacte dès son plus jeune âge, entreprend des études professionnelles à l'Ecole de Jazz de Lausanne où il obtient un diplôme de piano. Il développe un jeu personnel au sein de nombreuses formations acoustiques, notamment Piano Seven. Yannick Delez enseigne le piano et la théorie musicale au sein de l'Ecole de Jazz et Musiques Actuelles de Lausanne, ainsi qu'au Département Jazz du Conservatoire de Lausanne.